vendredi 15 novembre 2013

Le goût de l'automne - Quiche aux champignons

Loin des adresses à la mode ou des échoppes conceptuelles, mon patissier préféré est un artisan tout ce qu'il y a de plus tradi: Gérard Mulot.

Photo : site Internet Gérard Mulot
On peut lui reprocher beaucoup de choses: des vendeurs mal-aimables, un magasin organisé en dépit du bon sens, mais on ne peut pas lui enlever son clafoutis dément, ses quiches à tomber par terre et ses gâteaux aériens. Hormis des déceptions occasionnelles (et oh combien cruelles venant d'un tel maître), on peut vraiment aller chez Gérard Mulot les yeux fermés. La preuve, il est partie prenante de nos anniversaires et fêtes de Noël en famille depuis au moins... tout ça!

Evidemment, quand j'ai découvert son livre (qui plus est écrit par Alba Pezone), j'ai voulu me frotter à sa recette de tourte aux légumes (en fait, des quiches améliorées). Depuis, j'utilise systématiquement cette recette pour réaliser l'appareil de mes quiches et je varie les garnitures en fonction des saisons (courgette/chèvre; poireaux/parmesan; lardons/jambon/fromage pour une quiche lorraine).



Aujourd'hui au programme, une quiche aux champignons, dont je vous livre la recette:

1 rouleau de pâte brisée
500 g de champignons
15 cl de crème fleurette
3 oeufs
10 cl de lait (la recette d'origine préconise d'utiliser du lait frais et c'est sûrement meilleur, mais je ne m'embête jamais avec ça)
gruyère râpé
un peu d'huile d'olive
sel/poivre

Faire préchauffer le four à 180°C.

Abaisser la pâte dans le moule à tarte et la faire pré-cuire pendant 10 min.

Nettoyer les champignons (en évitant absolument de les passer sous l'eau. Privilégier le grattage avec un couteau) et les couper en gros morceaux.

Faire revenir un peu d'huile d'olive dans une sauteuse. Quand l'huile est chaude, ajouter les champignons et les faire revenir pendant 15 min. Saler et poivrer et réserver.

Battre les oeufs en omelette et y ajouter la crème et le lait. Mélanger. Saler, poivrer.

Déposer les champignons sur la pâte et verser l'appareil dessus. Saupoudrer de gruyère rapide.

Mettre au four pendant 35 min, jusqu'à ce que la pâte soit prise et la quiche dorée.


Une prochaine fois, je vous parlerai de mon chocolatier préféré...

4 commentaires:

  1. Autre bémol chez Mullot : la taille des pâtisseries individuelles est ridicule compte tenu des prix pratiqués. Et la fraîcheur des viennoiseries/pains laisse parfois à désirer. Malgré tout, j'y retournerai pour les croque-monsieur (les meilleurs!) et le feuilleté jambon-gruyère. J.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui tu as raison, la partie "boulangerie" peut être décevante, mais je n'y vais jamais pour ça... Ça me fait penser, je devrais essayer de refaire une feuillantine comtoise, ça ressemblait un peu au feuilleté jambon/gruyère de Mulot!

      Supprimer
    2. Ah, oui! C'était vraiment très réussi! Et il me semble que la recette était accessible aux réfractaires à la cuisine comme moi.

      Supprimer
    3. C'est l'occasion qui m'avait inspirée ;)

      Supprimer