mercredi 9 octobre 2013

Une fin d'été - Aubergines à la parmigiana

Juste avant que les températures ne baissent et qu'on entre de plain-pied dans l'automne, voici ma recette fétiche de cet fin d'été. Inspirée de recettes trouvées ici et , je la poste à regret car je sais qu'elle ne sera plus d'actualité avant 9 ou 10 mois. Mais la savoir ici et le souvenir de repas partagés cet été 2013 me tiendront chaud jusqu'au retour des beaux jours.

2 aubergines
2 boules de mozzarella
1 petite boîte de concentré de tomates
1 oignon
une botte de basilic frais
huile d’olive

Aubergines à la parmigiana

1 grande boite de tomates concassées
herbes de Provence
parmesan
sel/poivre du moulin

Préchauffer le four à 220°C.

Découper finement l'oignon et le faire revenir dans un peu d'huile d'olive dans une poêle. Pendant ce temps, ciseler le basilic.

Une fois l'oignon doré, ajouter les tomates concassées, le concentré de tomate et la moitié du basilic en délayant bien le concentré. Laisser mijoter à couvert, le temps de faire cuire les aubergines.

Découper les aubergines en tranches d'1 cm environ.

Les aligner dans un (ou plusieurs) plat sans les superposer, les badigeonner d'huile. Saler et poivrer. Saupoudrer d'herbes de Provence. Mettre au four pendant 1/2 heure, en les retournant à mi-parcours. Elles doivent être dorées mais pas desséchées, d'où l'importance de les couper suffisamment épaisses.

Dans un plat, verser un peu de sauce tomate, puis alterner les couches d'aubergine, de mozzarella et de sauce tomate.

Terminer par une couche de mozzarella, puis parsemer du basilic restant et de parmesan fraîchement râpé.

Mettre au four à 180°C pendant 1/2 heure environ.

A déguster immédiatement en se brûlant la langue! Très bon réchauffé, s'il en reste...

Autre souvenir de cet été, un déjeuner de jour férié chez Clasico, un resto argentin spécialisé dans les empanadas, de délicieux petits chaussons salés fourrés à la viande, aux légumes ou au fromage. Testées ce jour-là, les empanadas carne (viande - pas mal), jamon y queso (jambon/fromage - délicieux), humita (maïs/coriandre - pas très convaincant) et choriempa (saucisse de porc - bon mais un peu sec). A noter, la salade servie en accompagnement, délicieuse et très relevée.


Une expérience plutôt sympa, mais qui ne vaut pas les empanadas maison de D. un soir de nouvel an...

Clasico
56 rue de Saintonge
75003 Paris


1 commentaire:

  1. Et oui, ren ne remplace les empanadas du chef! Sauf peut être celles de sa mère...

    RépondreSupprimer